Pays actuel:
Langue actuelle:
Unité de mesure:
Veuillez entrer votre pays

{{group.Text}}

{{"ifind_go-back" | translate}}

{{group.Text}}

Groupes de matières à usiner


​L’industrie transformatrice des métaux produit une variété considérable de pièces usinées à partir de différentes matières. Chaque matière possède ses propres caractéristiques en fonction des éléments d’alliage qui la composent, des traitements thermiques qu’elle a subis, de sa dureté, etc. Ces différents
paramètres se combinent et ont une très grande importance pour le choix d’une géométrie de coupe, d’une nuance et des conditions de coupe. Les matières des pièces à usiner sont divisées en 6 grandes familles conformes à la norme ISO. Chacune de ces familles ont des propriétés d’usinage spécifiques.

ISO P – Les aciers constituent le plus grand groupe de matières dans l’industrie transformatrice des métaux. Ces matières incluent les aciers non alliés, les aciers alliés, les aciers coulés et les aciers inoxydables ferritiques et martensitiques. Leur usinabilité est généralement bonne mais elle varie beaucoup en fonction de la dureté, de la teneur en carbone, etc.

ISO M – Les aciers inoxydables sont des matières alliées avec une teneur en chrome de 12 % minimum. Ils peuvent aussi contenir du nickel et du molybdène. Ils peuvent être dans différents états, par exemple ferritique, matensitique, austénitique et austénitique-ferritique (duplex). Les aciers inoxydables représentent donc une grande famille de matières. Celles-ci possèdent toutefois des caractéristiques communes du point de vue de l’usinage étant donné qu’elles génèrent beaucoup de chaleur au niveau de l’arête de coupe ainsi qu’une usure en entaille et des arêtes rapportées. Groupes de matières à usiner

ISO K –Contrairement aux aciers, les fontes sont des matières à copeaux courts. Les fontes grises et les fontes malléables sont relativement faciles à usiner. Les fontes nodulaires, les fontes CGI et les fontes ADI se travaillent moins bien. Toutes les fontes contiennent du SiC qui provoque une forte abrasion des arêtes de coupe.

ISO N – Les matières non ferreuses sont plus douces. Ce sont l’aluminium, le cuivre, le bronze, etc. L’aluminium est très abrasif lorsqu’il a une teneur en Si de 13 %. En général, les plaquettes avec des arêtes vives ont une longue durée de vie dans ces matières et il est possible d’appliquer une vitesse de coupe élevée.

ISO S– Les superalliages réfractaires regroupent un grand nombre de matières fortement alliées à base de fer, de nickel, de cobalt et de titane. Ce sont des matières collantes qui génèrent des arêtes rapportées et des températures élevées ; elles sont aussi sujettes à l’écrouissage en coupe.
Elles sont proches du groupe ISO M, mais sont plus difficiles à usiner. La durée de vie des arêtes de coupe est courte.

ISO H– Ce groupe inclut les aciers d’une dureté comprise entre 45 et 65 HRc et les fontes en coquille dont la dureté se situe dans la plage 400 à 600 HB. Leur dureté rend ces matières difficiles à usiner. Elles génèrent une chaleur
élevée à la coupe et sont très abrasives pour les arêtes de coupe.

 

 
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Plus d'informations sur les cookies.