-Français -FR Paramètres

Paramètres

Please select your country!

{{group.Text}}

{{"ifind_go-back" | translate}}

{{group.Text}}

Porte-outils rotatifs

Technologie 2019-06-27 Alexander Farnsworth Alexander Farnsworth

Les avantages de la connectivité intégrée et de la productivité accrue du nouveau porte-outil rotatif de Sandvik Coromant représentent une avancée vers l'usinage digital et Industrie 4.0.

​Un des problèmes de l'utilisation des porte-outils rotatifs dans les centres de tournage est de savoir quand le dispositif doit faire l'objet d'opérations de maintenance.

« Auparavant, c'était surtout une question d'intuition de la part des opérateurs ou des responsables de la production qui pouvaient aussi évaluer l'état des pièces mobiles en les manipulant avant de décider s'il était nécessaire de sortir un porte-outil rotatif de la machine en vue de son entretien périodique », explique Bo Hammarberg, responsable produits pour l'intégration machines, les centres de tournage et les machines multifonctions au siège de Sandvik Coromant à Sandviken en Suède.

« Mais il était hélas fréquent que les centres de tournage soient surexploités, sans planification d'arrêts de maintenance, et des problèmes bien plus importants survenaient, occasionnant parfois des arrêts complets de la production. Tout le monde le sait, mais on en tient rarement compte, les arrêts non programmés et les pannes ont des effets catastrophiques sur la production, avec parfois une indisponibilité des équipements pendant plusieurs semaines, alors que le problème aurait pu tout simplement être évité. »

​Sandvik Coromant propose une solution qui offre aussi l'avantage d'accélérer les changements d'outils et de pouvoir passer plus rapidement d'un lot de pièces à un autre, ce qui augmente les bénéfices et le retour sur investissement.

La production du nouveau porte-outil rotatif de Sandvik Coromant à l'échelle industrielle vient de commencer après deux ans de développement et de nombreuses études des besoins des clients dans le monde entier ; il sera lancé officiellement à l'EMO 2109, en septembre, à Hanovre. Ce dispositif devrait résoudre bien des problèmes de performances et de maintenance prévisionnelle dans les centres de tournage.

Un porte-outil rotatif installé dans un emplacement Coromant Capto dans un centre de tournage est une véritable boîte à outils de 15 kg connectée avec le Bluetooth capable de communiquer des valeurs sur les opérations de perçage et de fraisage, par exemple la vitesse de rotation, la température, les vibrations et la durée restante avant la prochaine maintenance prévisionnelle, et de les envoyer en temps réel vers la tablette de l'opérateur à des fins de surveillance ou de les enregistrer sur un serveur.

​Auparavant, les porte-outils rotatifs n'avaient pas de telles capacités. Les paramètres devaient être analysés manuellement, et seule l'expérience de l'opérateur permettait de décider s'il fallait arrêter ou ralentir la machine pour évaluer les surfaces, sentir les vibrations ou mesurer la température. Maintenant, des capteurs miniatures couplés à des communications Bluetooth se chargent de tout cela.

« Un autre grand avantage pour la gestion des grands ateliers est qu'il est possible de suivre les performances de chaque machine d'un seul coup d'œil, ce qui facilite la production sans surveillance et la sécurité des opérations », dit Hammarberg. « C'est une aide essentielle pour prendre les bonnes décisions en matière d'arrêts planifiés pour l'entretien. »

Les nouveaux porte-outils rotatifs, qui s'adaptent parfaitement aux tourelles des centres de tournage, seront fabriqués en Allemagne. Les certifications CE, FCC et japonaises devrait bientôt être attribuées ; les porte-outils seront proposés pour plusieurs marques de machines, en versions Coromant Capto taille C3 à C6, ainsi qu'avec des options supplémentaires pour les grandes vitesses et les couples élevés.

« Il existe un vrai marché pour ce type d'équipement », poursuit Hammarberg. « Les communications Bluetooth sont une nouveauté et elles permettent la mise à jour en temps réel des données sur l'état de la machine. »

​Pour Hammarberg, les clients qui seront plus particulièrement intéressés par ce nouveau produit seront les sous-traitants du secteur automobile, par exemple, car ils effectuent de fréquents changements d'outils et de lots dans leurs tours et la sécurité apportée par la maintenance prévisionnelle est intéressante pour eux.

Les porte-outils rotatifs connectés ne sont pas très différents des capteurs qui équipent les voitures pour indiquer la pression des pneus et de l'huile, ou la vitesse et la température du moteur.

« Les clients sont très enthousiastes car ils peuvent maintenant savoir avec certitude si un entretien est nécessaire et éviter des arrêts indésirables et coûteux », dit Hammarberg. « Les pannes sont coûteuses pour tout le monde et nuisent à la production. Nos porte-outils connectés réduisent les temps morts et améliorent la productivité ; les productions sans surveillance peuvent fonctionner plus longtemps sans intervention. »

De fait, c'est là le principal avantage de ce que l'on appelle Industrie 4.0. L'accès aux données et les outils d'analyse ouvrent de nouvelles perspectives en matière de réduction des coûts, de productivité et de gestion des fluctuations de la demande.
 

 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Plus d'informations sur les cookies.